Vidéos internes : comment faire pour que vos contenus soient vus, appréciés et efficaces ?

La vidéo est devenue un format incontournable sur les intranets, digital workspaces et autres réseaux sociaux d’entreprise. Dès lors, comment optimiser la visibilité, l’attrait ⎻ et donc le succès ⎻ de vos contenus vidéos ? Découvrez les six points clés à mettre en œuvre.

7-caractéristiques-Digital Workplace-réussie

Un sujet engageant, un ou des intervenants dynamiques, une bonne lumière, du rythme, une bonne prise de son, le tout dans le cadre d’une stratégie éditoriale : on connaît les principaux ingrédients d’une vidéo interne taillée pour le succès. Mais après ces phases de conception, production et montage vient une seconde étape tout aussi cruciale : la diffusion. Et pour optimiser les indicateurs de performances de vos contenus vidéo (nombre de vues, taux de lecture, taux d’engagement), il faut peaufiner six étapes qui feront toute la différence.

1. Encodage et indexation pour des vidéos faciles à trouver et lisibles par tous les collaborateurs

En communication interne, l’audience réelle n’est pas l’audience théorique. Ce n’est pas parce que votre entreprise compte 100, 1 000 ou 10 000 collaborateurs que votre vidéo comptabilise 100, 1 000 ou 10 000 vues uniques. Toutes vos équipes ne sont pas installées dans des bureaux avec accès à Internet et tous vos collaborateurs ne disposent pas forcément d’un ordinateur.

Encodage pour une lecture sur tous les terminaux
Une fois les vidéos réalisées, il faut maximiser les “occasions de visualiser ces contenus” : c’est-à-dire les rendre compatibles avec les différents appareils utilisés par vos collaborateurs, au bureau ou sur le terrain : ordinateur, tablettes, smartphones.
En effet, il est important que vos vidéos soient encodées et diffusées en différents niveaux de qualité afin de garantir une compatibilité sur tous les périphériques et tous les types de réseaux (ADSL, 3G, 4G, Fibre etc.)

Description et tags pour optimiser le référencement des vidéos
Si la vidéo constitue un véritable levier de communication, elle a un défaut : le moteur de recherche des plateformes de communication interne ne sont pas capables d’interpréter et d’indexer leur contenu.
Pour que vos vidéos internes soient correctement référencées et que vos collaborateurs puissent les trouver facilement, il faut les indexer et fournir :

  • un titre, clair, explicite, avec les bons mots et expressions-clés,
  • une description, donnant plus de détails et conçue comme un “teaser” textuel de la vidéo,
  • des tags (ou étiquettes) permettant de rattacher cette vidéo à une ou des thématiques plus générales (exemple : culture d’entreprise, politique RH, innovation…).

 

2. Sous-titres et traduction pour des vidéos accessibles par tous vos collaborateurs

Habillage musical, voix off ou interview… Si une bonne partie de l’ambiance (et de l’information) passe par l’ouïe, cela peut poser problème selon :

  • Le contexte. Dans un open space, les transports en commun ou en attendant qu’une réunion débute, un collaborateur va regarder une vidéo sans le son.
  • Les capacités de la personne. Rien qu’en France, on compte 2,5 millions d’actifs malentendants (Le Monde).


Les sous-titres pour assurer accessibilité et performances
Quantité de vidéos sont visionnées sans le son et beaucoup sont incompréhensibles dans cette configuration. Les sous-titres permettent d’augmenter tout à la fois le nombre de vues, de likes, de commentaires, le temps de visionnage, etc.

La traduction pour donner plus d’écho
De la même façon, la mise à disposition de sous-titres dans les principales langues de l’entreprise va démultiplier l’audience de ces contenus. Encore faut-il être capable de générer ces sous-titres en plusieurs langues directement depuis sa plateforme de communication interne pour faire passer les frontières à ses vidéos…

 

3. Chapitrage et interactions pour assurer des vues en totalité

Combien de collaborateurs regardent vos contenus vidéo en intégralité ? Maintenir l’attention de vos publics internes jusqu’au bout est un véritable challenge !

Le chapitrage pour faciliter le visionnage des longues vidéos
Certains messages internes ne peuvent tenir en 2 ou 3 minutes et c’est sur des formats longs que la perte d’audience est la plus marquée.

En structurant vos vidéos en plusieurs chapitres, accessibles via un menu, vous améliorez considérablement l’expérience utilisateur et augmentez ainsi la proportion de collaborateurs qui les visionnent en intégralité :

  • des chapitres leur permettent d’identifier en un coup d’œil si le contenu d’une vidéo pourra les intéresser ;
  • des chapitres facilitent une lecture fractionnée, puisqu’un collaborateur retrouvera plus facilement la séquence à laquelle il s’était arrêté ;
  • des chapitres permettent enfin un accès plus rapide au passage essentiel pour un collaborateur donné.

Des liens, images et pop-ups pour enrichir et dynamiser les contenus
Les vidéos (surtout longues) contenant de nombreuses informations, il est essentiel de les rendre plus digestes et mémorisables. Pour ce faire, il est possible de recourir à :
l’ajout de liens (dans un bandeau de texte ou une zone cliquable) vers des contenus complémentaires,
l’ajout de textes en surimpression ou dans une infobulle,

 

4. Vidéos sociales et collaboratives pour un meilleur engagement collaborateur

Likes et commentaires pour assurer la visibilité
Il n’y a aucune raison pour que dans un contexte professionnel vos collaborateurs réagissent différemment que sur les réseaux sociaux auxquels ils sont habitués. Leur permettre de “liker” ou commenter les contenus vidéo internes va booster leur visibilité, au plus grand bénéfice de votre stratégie de communication interne.

De la vidéo pour les collaborateurs à la vidéo par les collaborateurs
Pour aller plus loin dans la dimension collaborative des contenus internes, rien de mieux que de permettre aux collaborateurs de passer de simples consommateurs de vidéos au statut de générateurs de vidéos. Comme sur les réseaux sociaux de type Facebook ou Instagram, on parle alors de “user-generated contents”.

Via des challenges ou en incitant au partage de connaissances depuis le terrain, les collaborateurs proposent pour publication des vidéos tournées avec leurs smartphones, charge ensuite aux équipes de communication internes, aux administrateurs de sites ou de communautés d’accepter ou non ces contenus (rôle de modérateur).

 

5. Rubriques, playlists et replays pour des contenus intemporels

Un contenu chassant l’autre, les vidéos que vous avez produites avec soin ne connaissent souvent qu’un pic d’audience éphémère, au moment de leur publication. Plusieurs options existent pour augmenter leur durée de vie, en particulier si elles sont publiées sur une WebTV (une chaîne vidéo interne), qui les agrège et améliore par là même leur visibilité.

Rubriques et playlists pour remettre au goût du jour d’anciens contenus
Si votre objectif ne peut être d’inciter vos audiences internes au “binge-watching”, il est possible de s’inspirer de YouTube pour organiser vos vidéos et remettre au goût du jour d’anciens contenus :

  • en rubriques thématiques (car les vidéos traitant de sujets complémentaires ont plus de chance d’intéresser les collaborateurs),
  • en playlists (une vidéo pertinente sera lancée automatiquement à la suite de celle en cours de visionnage).

Offrir un replay des événements de l’entreprise
Si un smartphone peut suffire pour enregistrer les moments clés, les conventions, séminaires internes et autres salons professionnels sont de plus en plus soutenus par un dispositif de captation audiovisuelle, avec pour objectif de disposer de vidéos accessibles en replay. Même passé, les meilleurs moments d’un événement restent ainsi pertinents des jours, des semaines ou des mois après et il serait dommage de s’en priver !

 

6. Attraction pour des vidéos irrésistibles

Vos vidéos sont certes accessibles via la barre de recherche de votre plateforme interne. Elles sont optimisées pour être regardées jusqu’au bout (avec ou sans le son, quel que soit l’appareil utilisé). Il ne reste plus qu’un point à régler : rendre chaque vidéo attractive dès le premier regard pour que les collaborateurs cliquent sur “lecture” !

La vignette d’aperçu, “homepage” de chaque vidéo
La première solution est de concevoir une vignette d’aperçu (on parle aussi de “thumbnail”). Ne vous contentez pas de l’image qui sera générée automatiquement à partir du premier plan de votre vidéo : cette pancarte virtuelle” a en effet une incidence directe sur les résultats de votre vidéo.
Une vignette d’aperçu de qualité permet au collaborateur de saisir d’un coup d’œil le contenu de la vidéo en question, l’incite à cliquer sur “play” et doit respecter votre charte graphique et votre image de marque.

Elle doit donc comporter :

  • un minimum de texte clarifiant le sujet et le type de la vidéo (interview, tutoriel, portrait, etc.),
  • une image attractive (les visages, notamment s’ils “regardent le visiteur dans les yeux”, fonctionnent très bien),
  • vos codes graphiques (couleurs, logo, polices de caractère).

Une “landing page”, seconde occasion de convaincre
En complément d’une vignette attractive, la page sur laquelle se présente la vidéo (on parle de “landing page”) doit comporter :

  • un titre court et accrocheur qui va compléter le texte inclus dans la vignette,
  • une description donnant plus d’information, tournée de façon à inciter le collaborateur à lancer la vidéo,
  • quelques tags destinés à inclure la vidéo dans les thématiques ad hoc dans le moteur de recherche de la plateforme.

Si vignette et textes sont conçus de façon à se répondre et se compléter, le taux de lecture de chaque vidéo n’en sera que meilleur !

L’ensemble de ces éléments seront plus faciles à mettre en œuvre si vous disposez d’un environnement intégré permettant de gérer tous les contenus de votre plateforme de communication interne (textes, images ou vidéos), dans les différentes langues de travail de votre entreprise, indexés par le même moteur de recherche et bénéficiant de rapports statistiques détaillés sur leurs performances.

Découvrez LumApps Play

Auteur

Célia Ratouis
Content Writer EMEA

Catégories

Communication Interne Expérience Employé

Date de publication

December 1, 2021