5 points de départ pour une culture d’entreprise résiliente

L’histoire nous apprend que les crises arrivent bien plus souvent que ce que nous prévoyons. Les entreprises ne devraient pas avoir pour objectif de « vivre en attendant le lendemain », mais plutôt de résister et de prospérer en période de difficultés. Au XXIe siècle, la numérisation renforce considérablement notre capacité à nous adapter à des changements rapides et incertains. Nous allons examiner cela et voir exactement comment les organisations peuvent construire une culture résiliente avec l’aide de la transformation numérique.

Construire une culture d'entreprise résiliente

Définir l’organisation résiliente

La résilience n’est pas seulement un trait de la personnalité humaine. Les groupes, les communautés et les organisations peuvent également apprendre et développer une culture de la résilience pour assurer le succès et la continuité des entreprises. Alors, qu’est-ce qu’une organisation résiliente, exactement ?

La plupart des sources d’information fondent leur définition sur la capacité des entreprises à anticiper, planifier et répondre aux difficultés lorsqu’elles surgissent. La définition fournie par Gartner dans son dernier rapport “2020 Strategic Road Map for Business Continuity Management” montre que les organisations résilientes sont considérées comme flexibles et capables de se transformer de manière durable :

“Les organisations résilientes sont celles qui rebondissent et prospèrent après une perturbation des activités, car elles résistent aux impacts de la perturbation (grâce à une bonne gestion des risques), et sont adaptables, flexibles et durables face à la situation. La réaction, la reprise et la contingence constituent la fondation de la résilience.”

Gartner, “2020 Strategic Road Map for Business Continuity Management

Les caractéristiques et l’importance d’une culture résiliente

Aujourd’hui, nous travaillons dans un environnement de plus en plus turbulent et en évolution accélérée. Pour réussir dans cet environnement instable et complexe, les organisations doivent être plus adaptables et plus agiles, en particulier dans les situations de crise. L’un des principaux inconvénients pour les organisations qui ne le sont pas est le niveau de stress accru de leurs employés. Il peut entraîner une diminution des performances, de la productivité et du moral des employés, et tendre les relations sur le lieu de travail.

De plus, le renforcement de la résilience organisationnelle est important car il démontre la capacité à maintenir un avantage compétitif dans le temps. Ce résultat est obtenu en assurant simultanément d’excellentes performances commerciales et une innovation efficace. Ce faisant, les organisations montreront également l’adaptabilité de leurs objectifs commerciaux aux changements rapides du marché.

Comme mentionné ci-dessus, le fondement d’une organisation résiliente est sa capacité à réagir, à se rétablir et à préparer un plan d’urgence en cas de perturbations. Dans le détail, nous pouvons identifier les principales caractéristiques qui constituent également d’excellentes directives pour la création d’un plan de durabilité et de continuité des activités.

Une organisation résiliente est capable de :

  • Créer et adapter les structures – Elle dispose d’un processus de prise de décision précis, rapide et réactif qui permet à l’organisation de fonctionner avec des systèmes d’exploitation dispersés et en même temps indépendants, physiques et numériques, lorsqu’elle fait face à des problèmes.
  • Assurer la sécurité – La résilience aide les organisations à gérer et à mitiger les risques en permanence au milieu d’un changement.
  • Gérer les impacts émotionnels – La transformation et le changement continus sont précurseurs de niveaux élevés d’anxiété et de stress sur le lieu de travail. Grâce à une culture de la résilience et à un engagement de la part des dirigeants, les organisations peuvent garantir la santé et la stabilité de leurs employés.
  • Encourager la diversité et habiliter les employés – Encore une fois, grâce à une direction forte et à une culture résiliente, les organisations ont le pouvoir d’établir une main-d’œuvre bien connectée, collaborative et créative qui travaille ensemble pour développer la compétitivité et la prospérité des entreprises.
  • Apprendre, se développer et évoluer – Une organisation résiliente investit dans des infrastructures physiques et numériques afin de les rendre plus adaptables, plus élastiques et plus flexibles à long terme.

 

Importance of Resilient Culture

Renforcer la résilience organisationnelle

Nous avons vu ce qui caractérise une organisation résiliente, mais comment pouvons-nous construire une telle culture en pratique ? Au cours des deux dernières décennies, de nombreuses recherches ont été réalisées sur les systèmes complexes d’adaptation et d’apprentissage et sur la manière dont ils peuvent s’accommoder avec succès à des environnements changeants.

Dans un document de recherche rédigé par Dean Robb sur le sujet « Building Resilient Organizations », il avance l’idée que les organisations résilientes créent activement et consciemment des systèmes de performance et d’adaptation, en les reliant entre eux sur une base d’architecture, de compétences et de culture de l’entreprise.

Construire une organisation résiliente est un long processus de changement. Nous voulons vous donner quelques idées sur la manière dont vous pouvez optimiser votre lieu de travail numérique pour construire une culture organisationnelle résiliente :

1. Une direction efficace

L’un des facteurs les plus importants de la culture organisationnelle est un leadership fort. La résilience culturelle commence par des dirigeants engagés qui comprennent et soutiennent les employés. Un manque de soutien de la part de la haute direction crée des risques de désengagement de la main-d’œuvre et donc de faiblesse de la culture d’entreprise.

Une façon de créer un lien plus fort entre les dirigeants et les employés est d’assurer des communications verticale et horizontale harmonieuses. Vous pouvez y parvenir grâce à votre digital workplace, par exemple en créant un espace Leadership dédié (page, groupe, communauté, etc.) au sein de votre intranet. Ce lieu peut être exploité pour partager des informations sur l’entreprise et, dans le même temps, les employés peuvent échanger directement avec leurs supérieurs.

Cela permettra de créer un lien fort entre les employés et les dirigeants, qu’ils travaillent dans le même bureau ou qu’ils se trouvent dans des fuseaux horaires différents. Les dirigeants de cultures résilientes doivent assumer la responsabilité personnelle d’engager efficacement leurs employés et, pendant les périodes de transition, ils doivent prendre les décisions difficiles pour protéger leurs équipes.

2. Transparence et communication

Après avoir obtenu le soutien des dirigeants, votre organisation doit promouvoir la transparence et, bien entendu, l’appliquer à toutes les communications internes. Les cultures résilientes intègrent la communication comme un outil puissant pour susciter un comportement positif dans l’organisation et créer des conversations ouvertes autour de l’éthique et des valeurs.

Aux côtés des dirigeants, toute autre partie prenante peut adopter cette approche et promouvoir la responsabilité par une communication ouverte. L’un des outils les plus efficaces pour une communication interne transparente est probablement la plateforme intranet de l’entreprise. Elle sert de point d’information unique, et tous les employés peuvent se fier et faire confiance aux informations qui en proviennent, surtout en période difficile et incertaine.

3. Des communautés professionnelles sécurisées

Le lieu de travail peut devenir un endroit stressant et oppressant, surtout lorsqu’il est confronté à des changements ou à des perturbations. On apprend aux employés à séparer le travail de la vie personnelle, mais pour certains employés, comme les travailleurs à distance, c’est très difficile. Au lieu d’encourager les employés à rester discrets avec leurs ressentis, construisez un environnement de travail plus social et plus sûr.

Les employés se connectent et collaborent constamment au sein de communautés professionnelles, alors pourquoi ne pas leur offrir également un lieu dédié pour partager leurs intérêts et créer des liens sociaux avec leurs collègues. Il existe différents outils numériques qui peuvent aider les équipes de ressources humaines à améliorer la collaboration entre les employés. Il vous suffit de choisir celui qui correspond à leurs besoins et qui peut aider vos employés à se sentir mieux dans leur lieu de travail.

4. Innovation dans la gestion des connaissances

La résilience est déterminée par la performance et l’adoption. Mais comment atteindre des taux de performance élevés si l’on ne s’adapte pas aux innovations ? La gestion des connaissances est un pilier très important pour renforcer la résilience, mais souvent, les organisations ne réussissent pas à intégrer les innovations. Les résultats sont difficiles à mesurer, et les organisations préfèrent concentrer leurs efforts sur des éléments plus tangibles. Mais lorsque le temps du changement arrive, des fondations fragiles peuvent bloquer tout le processus de transformation.

Les progrès technologiques offrent de nombreuses possibilités pour concevoir des systèmes de gestion des connaissances agiles et ouverts. Grâce aux technologies du cloud, le partage des connaissances est plus facile et touche un plus grand nombre d’employés, tout en permettant de stocker les connaissances en toute sécurité pour de nombreuses générations. Réfléchissez à investir dans des innovations qui peuvent faciliter les processus de changement et préparer votre entreprise aux périodes de turbulences.

5. Complexité et responsabilité

La mondialisation est un défi commun qui met à l’épreuve la résilience des organisations au quotidien. Aujourd’hui, de nombreuses entreprises opèrent dans plusieurs fuseaux horaires, zones géographiques et corps de métiers. Pour fonctionner efficacement à ce niveau de complexité organisationnelle, il est nécessaire de renforcer la coopération et le partage des informations, tout en établissant des responsabilités partagées au sein de l’équipe entière.

Equipez votre entreprise d’outils et de suites collaboratives numériques conçus pour aider les entreprises internationales qui cherchent à centraliser leurs efforts. Les cultures résilientes comprennent la valeur du partage des responsabilités et de la responsabilisation des équipes. On peut ainsi préparer les employés aux situations de crise en établissant une compréhension claire et un sens aigu des responsabilités.

 

Il faut du temps pour établir une culture résiliente, mais les récompenses pour toute entreprise sont considérables. Les prochains défis arriveront peut-être plus rapidement que les résultats, mais n’oubliez pas que le plus important est d’apprendre à s’adapter à toute situation. Alors, vous pourrez vraiment devenir une organisation résiliente et durable.

Auteur

Asya Stamenova

Catégories

Continuité et Développement de l'Activité

Culture d'entreprise

Date de publication

May 15, 2020