Etude exclusive LumApps : Comprendre la révolution du “video-first” en entreprise

  • Plus de la moitié des salariés interrogés (52 %) préfèrent regarder des vidéos plutôt que de lire des contenus
  • Pour 91 % des salariés interrogés, accéder à des contenus vidéo dans le cadre de leur travail présente des avantages indéniables
  • 53 % des salariés préfèrent des vidéos hébergées sur une plateforme interne plutôt que publiées sur un site externe (comme YouTube) 

 

LumApps, la plateforme SaaS dédiée à l’Expérience Collaborateur, révèle les résultats de sa nouvelle enquête auprès de plus de 3000 collaborateurs de grandes entreprises (de plus de 1000 personnes) en France, au Royaume Uni et aux États-Unis pour comprendre l’usage des contenus vidéos sur des plateformes de communication interne et digital workplaces, leurs préférences en la matière et comment ils appréhendent le média vidéo en communication interne, en formation et pour atteindre les objectifs business prédéfinis. 

Un appétit manifeste pour les contenus vidéo en entreprise

Dans l’ensemble, l’appétence pour les contenus vidéo est évidente. En témoignent les 91 % de collaborateurs interrogés qui pensent que l’accès à des contenus vidéo au travail présente de nombreux avantages, dont les principaux sont l’utilité (57 %) et l’efficacité (46 %).

60 % des salariés intéressés par le visionnage de vidéos de formation et d’enablement, les entreprises ont une formidable opportunité de tirer parti de ce type de contenus attrayant pour leurs collaborateurs. Le contenu vidéo humanise les éléments de communication tels que les discours du comité exécutif, les réussites des collaborateurs, la performance des projets variés et la stratégie et vision globales de l’entreprise. 

Les salariés estiment retenir plus d’informations d’une vidéo que d’un écrit et le temps nécessaire pour en comprendre les éléments étant, d’après eux, identique en vidéo qu’à l’écrit (de l’ordre de 3 à 4 mn), le média vidéo devient essentiel pour diffuser les messages et informations de l’entreprise.

 

Les préférences en matière de vidéos

Les entreprises doivent tenir compte des préférences de leurs collaborateurs afin de maximiser leur engagement et leur consommation de vidéos internes. Concevoir une stratégie vidéo tenant compte de ces préférences améliorera l’adoption et augmentera la portée de votre contenu vidéo. 

Pour gérer leurs vidéos internes, nombre d’entreprises s’appuient sur le hébergement en mode ‘unlisted’ sur YouTube ou des sites publics similaires (via des hyper liens qui sont ensuite intégrés sur les plateformes de communication interne). Plus de la moitié des salariés interrogés (53 %) préfèrent que les vidéos soient hébergées sur une plateforme interne plutôt que publiées sur un site externe à cause de nombreux désavantages. 

L’étude démontre que gérer ses vidéos via des sites publics (comme YouTube ou Vimeo) est problématique, à la fois pour les consommateurs de vidéos et pour les équipes IT, notamment en termes d’hébergement et d’accès sécurisé (ils craignent que ces contenus internes puissent être partagés hors de l’entreprise). 

 

Des vidéos accessibles sur mobile et via outil de recherche

L’utilisation du smartphone continue d’avoir un impact sur l’environnement de travail, en particulier pour les salariés en déplacement ou sur le terrain. L’accès aux vidéos internes depuis un mobile est donc clé : 52 % des collaborateurs souhaitent pouvoir regarder une vidéo interne sur leur smartphone.

Former de nouveaux salariés aux applications internes s’avère long et fastidieux pour les différents départements de l’entreprise, et particulièrement pour le service informatique et RH. La vidéo peut optimiser le processus d’intégration des nouveaux talents et améliorer l’engagement des salariés quand on voit que 47 % des collaborateurs interrogés estiment que la vidéo “constitue le meilleur support pour des formations sur des outils ou logiciels utilisés dans leur entreprise”. 

Grâce à la vidéo, il est de plus en plus facile pour les employeurs de favoriser le partage des connaissances entre les collaborateurs. Par exemple, les employés sur le terrain peuvent enregistrer rapidement et facilement des vidéos sur les réparations et les procédures courantes, créant ainsi instantanément de nouveaux contenus de formation. Cette capacité à démocratiser la formation et l’apprentissage est un des principaux avantages de la vidéo.

Gérer les vidéos aussi facilement que les autres contenus

Une plateforme de communication interne capable de gérer nativement les vidéos internes comme les autres contenus (articles, documents, ressources…) facilitera l’autonomie des équipes (communication, RH, métiers) et la gouvernance, tout en réduisant les risques d’accès non autorisés et de partage externe. 

“Au-delà de cette étude, l’une des raisons les plus importantes d’adopter une stratégie de vidéo pour la communication interne, la formation ou le développement, est qu’elle peut améliorer l’Expérience Collaborateur à l’ère du télétravail et du travail hybride. Le contenu vidéo hébergé en interne, surtout lorsqu’il est intégré à une plateforme d’Expérience Collaborateur, est plus attrayant que les documents longs ou les présentations PowerPoint ou Google Slides. Ce type de contenu permet également de promouvoir la culture d’entreprise dans la digital workplace.”

Chris Mclaughlin, CMO chez LumApps. 

Téléchargez l’étude complète ici : https://bit.ly/3JxBCAq

Contact Media :
Loriane L’Eveillé
Head of Communications @ LumApps
loriane@lumapps.com

Auteur

Loriane L'Eveillé
Head of Communication

Catégories

Actualité d'entreprise Communiqués de presse

Date de publication

March 23, 2022